Catégories
Actualités

Pourquoi il ne faut surtout pas passer à côté de la Gestalt-thérapie en ce moment ?

Perte d’équilibre, nécessité de reconstruire, incertitude : la crise sanitaire risque d’évoluer en crise psychologique durable. Heureusement, des solutions existent !

La crise exacerbe.

La crise du covid19 et la stratégie de confinement nous ont obligé.e.s à modifier nos organisations de vie, nos habitudes, nos équilibres. Cette crise a fait émerger des émotions nouvelles ou exacerbées, que beaucoup de personnes ont eu – et auront encore – des difficultés à gérer. Pourtant une émotion n’est ni bonne ni mauvaise.  Un émotion est une information que notre corps envoie à notre cerveau pour nous mettre en mouvement. Elle est agréable ou désagréable, car son but est de nous faire agir pour la sauvegarde de notre intégrité. 

Les émotions désagréables gagnent du terrain.

C’est donc normal et même paradoxalement bon signe de ressentir des émotions très vives et contrastées dans la période actuelle : ça veut dire que notre système d’information interne fonctionne ! Le problème c’est que nous ne sommes plus habitué.e.s à gérer autant d’émotions désagréables et avec une telle intensité. D’ordinaire, nous menons une vie stable, avec une dose acceptable de sentiments désagréables, connus, gérables. Avec la crise, ce n’est plus le cas.

Incertitude + changement = stress.

Et ce n’est apparemment que le début, puisqu’il va falloir faire face à la seconde phase : la crise économique. La perspective d’affronter le chômage, la réorganisation durable du travail, de la vie de famille, du rapport à nos espaces de loisir… Tout cela a de quoi angoisser même la personne la plus sereine. Et quand on sait qu’il faut en moyenne 21 jours pour modifier une habitude, et qu’il s’agit aujourd’hui de changer plusieurs modes de fonctionnement fondamentaux de nos vies, ça risque de vite peser très lourd.

La Gestalt comme réponse à ce grand enjeu de santé publique.

La Gestalt-thérapie est une méthode qui s’intéresse à ce qui se passe aujourd’hui dans la vie d’une personne. Concrètement, le travail thérapeutique consiste à observer les processus que traverse une personne dans des situations précises. On ne se demande pas « pourquoi » mais surtout « comment ». Comment ça se passe pour la personne quand elle est face à telle situation ? Comment elle réagit ? A partir de cette observation détaillée, on peut identifier les émotions ressenties, et comprendre à quel besoin fondamental elles essaient de lui faire répondre. On va ensuite repérer les ressources internes de la personne lui permettant d’agir efficacement, d’aller vers ce dont il/elle a besoin pour se sentir mieux, plus solide et plus libre.

La Gestalt : une méthode pragmatique et une réflexion d’actualité.

La Gestalt-thérapie est certainement une des méthodes thérapeutiques les plus adaptées aux besoins psychologiques actuels et à venir, car elle prend en compte la personne ici et maintenant, avec ses façons particulières de réagir aux challenges extérieurs, et permet rapidement de (re)trouver un vrai pouvoir d’action.

Plus globalement, la Gestalt invite aussi à repenser la relation de l’Humain au Monde : au lieu d’un rapport unilatéral de pouvoir, il s’agit de voir les apports mutuels créateurs. Un axe de réflexion stimulant et consolatoire en ces temps troublés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.